PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT: LA GESTION DES DÉCHETS PLASTIQUES À APÉDOKOE ET SÉGBÉ DANS LA PRÉFECTURE DU GOLFE AU SUD DU TOGO/ PLASTICS WASTE-MANAGMENT IN SOUTH TOGO


Le développement humain durable passe aussi par le maintien de notre environnement propre et sain. Or cet environnement se trouve aujourd’hui dangereusement menacé par diverses pratiques humaines dont l’utilisation abusive des plastiques, surtout les plastiques non biodégradables. Les recherches ont démontré que les plastiques, une fois jetés dans la nature, mettent 200 ans avant de pouvoir se dégrader. Or, ces plastiques inondent nos rues, nos maisons, nos villes, nos campagnes, nos rivières. Il va alors sans dire qu’il faut s’en préoccuper, en faire une sensibilisation pour réduire son utilisation et trouver une approche de solution quant à leur gestion pour protéger l’environnement tant soit peu contre leurs nombreuses conséquences néfastes.

C’est justement dans cette démarche que s’inscrit ce projet de SADA dénommé « Plastics waste-managment », un projet conçu et réalisé en synergie avec Laura Maria Julia STOFFEL, volontaire venue de la Suisse. Le complexe scolaires « les As » dans la préfecture du Golfe au sud du Togo a servi de cadre pour le lancement de ce projet.

L’objectif du projet est de sensibiliser la population sur les conséquences désastreuses des déchets plastiques sur notre environnement pour une prise de conscience et pour un changement de comportement.

Aussi SADA a t-elle profité de la semaine culturelle des élèves pour les sensibiliser et conscientiser ce 10 Avril 2014 à travers le film « Plastic Planet » projeté dans l’enceinte du complexe scolaires « les AS » ; un film qui fait l’historique des plastiques, leur utilité; mais aussi et surtout un film qui attire beaucoup plus l’attention des humains sur les conséquences fâcheuses et désastreuses des déchets plastiques auxquelles notre environnement et tout ce qui s’y trouve sont exposés, au premier les êtres humains.

Comme approche de solution à cette problématique  de déchets plastiques, SADA s’inscrit pour leur gestion quotidienne. Ainsi a t-elle matérialisé son approche de gestion des plastiques par la mise à la disposition de sept (07) établissements scolaires et un hôpital dans le quartier ‘Apédokoe et Ségbé dans la préfecture de Golfe de huit (08) poubelles ; soit une poubelle par établissement.

Bien avant ces poubelles ont fait l’objet d’un concours de décoration de sensibilisation par les élèves qui ont suivi la projection du film. Le message de conscientisation et l’esprit de créativité ont été les critères déterminants dans la désignation des lauréats qui ont reçu chacun un dictionnaire Anglais Français. Des prix de consolation ont été distribués aux autres concurrents.

Pour SADA, les élèves constituent la bonne cible. Ils sont la relève, les futurs agents de changement et sont donc à même de comprendre la problématique des déchets plastiques et chacun d’entre eux pourra continuer la sensibilisation à son niveau c’est à dire dans sa famille respective. Ce qu’ils ont d’ailleurs promis. SADA compte faire d’autres établissements scolaires profiter de ce film pour atteindre un plus grand nombre de population en matière de gestion des plastiques.



Publié en Lomé, Protection de l’environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAIRE UN DON