Installation d’un moulin communautaire à Agokpoe


SADA a procédé à l’installation à part égale ce 12 Juin 2014 d’un moulin communautaire à Agokpoe avec sa mise à feu ce 15 Août 2014 dans le canton de Gapé (Préfecture du Zio) au sud du Togo.

A Agokpoe, village de 550 habitants, les femmes et les enfants parcourent près de 5 à 6 kilomètres pour atteindre le point de mouture le plus proche; ils consacrent ainsi en moyenne une demi-journée par mouture en plus des corvées d’eau, de bois de chauffe et des travaux champêtres. La fréquence de mouture est de 2 à 3 fois par semaine selon la taille de la famille. Par ailleurs, celles qui veulent éviter de parcourir ces longues distances, torréfient simplement ces grains de maïs et en consomment. Conséquence, les familles mangent dans la nuit parfois même quand les enfants sont endormis ventre vide causant souvent des carences nutritionnelles chez ces êtres innocents. Souvent, les femmes qui attendent longtemps leur tour et qui reviennent à la tombée de la nuit dès fois vers 22 heures, sont soumises aux risques de morsures de serpent et autres.

Pire, les jeunes filles sont souvent retirées de l’école pour aider leur mère : soit pour garder les enfants, soit pour parcourir toutes ces distances pour la mouture. Ceci vient aggraver la situation de scolarisation des jeunes filles déjà déplorable en milieu rural.

SADA par la réalisation de ce projet contribue de façon général à:

alléger les taches des femmes tout en contribuant à l’aménagement du cadre de vie des ménages du village d’Agokpoe.

Beaucoup plus spécifiquement, l’installation de ce moulin va:

-permettre à la femme et à la jeune fille d’avoir facilement accès au lieu de mouture,

-favoriser chez la jeune fille d’Agokpoe, l’accès à l’école et la poursuite des études,

-permettre à la femme d’Agokpoe de dégager de temps et de le mettre à profit en s’occupant des activités génératrices de revenus pour le bien-être de toute la communauté.

-améliorer l’état nutritionnel de toutes les familles d’Agokpoe en particulier celui des enfants.
C’est avec des chants et danses d’allégresse que les femmes ont exprimé leur joie et reconnaissance envers l’association SADA. Elles ont par ailleurs promis de bien entretenir le moulin.



Publié en Développement communautaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAIRE UN DON